23 janvier 2024

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Comment garder une prostate en bonne santé ?

Comment garder une prostate en bonne santé 
Pr Aurel Messas

La prostate joue un rôle essentiel dans la fertilité et le plaisir sexuel des hommes. Mais elle peut aussi être le siège de différents troubles qui peuvent affecter la qualité de vie et la santé des hommes, comme l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), la prostatite, et le cancer de la prostate. Heureusement, il existe des moyens simples et naturels pour prendre soin de sa prostate et prévenir ou limiter ces troubles.

 

Préserver sa prostate en ayant une activité sexuelle régulière

L’activité sexuelle est bénéfique pour la santé de la prostate, car elle permet de stimuler la production et l’évacuation du liquide prostatique. Selon diverses études, la fréquence de l’éjaculation serait en effet inversement proportionnelle au risque de cancer de la prostate.

Mais l’activité sexuelle n’est pas seulement bonne pour la prostate, elle l’est aussi pour la santé générale et le bien-être des hommes. Elle favorise la circulation sanguine, la production d’hormones, le renforcement du système immunitaire, la réduction du stress, l’amélioration de l’humeur et de l’estime de soi, et le renforcement du lien affectif avec le ou la partenaire.

Consultez également notre article sur la sexualité après le cancer de la prostate

 

Garder une prostate en bonne santé  en pratiquant une activité physique adaptée

activite physique preserver prostate

L’exercice physique est indispensable pour la santé en général, et pour la prostate en particulier. Il permet de maintenir un poids de forme, de prévenir le diabète, l’hypertension, le cholestérol, et de renforcer les muscles du plancher pelvien, qui soutiennent la prostate et la vessie. Il contribue ainsi à réduire le risque de troubles de la prostate, notamment l’HBP et le cancer.

Parmi les activités physiques bénéfiques pour la prostate, on peut citer la marche, la natation, le vélo ou le jogging, qui sont des exercices d’endurance, modérés et réguliers. Il est conseillé de pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique par jour, ou 150 minutes par semaine.

En revanche, il faut éviter les sports qui exercent une pression excessive sur la vessie ou la prostate, comme le VTT, le vélo de ville ou d’appartement, l’équitation, le tennis, ou les sports de combat.

Avant de commencer ou de reprendre une activité physique, il est recommandé de consulter un médecin, qui pourra évaluer votre état de santé et vous orienter vers le sport le plus adapté à votre situation.

 

Préserver sa prostate en adoptant une alimentation équilibrée et variée

Une bonne alimentation est essentielle pour la prostate, car elle peut influer sur les hormones, l’inflammation, et le vieillissement cellulaire, qui sont liés aux troubles de la prostate. Il faut donc privilégier les aliments qui apportent des nutriments bénéfiques pour la prostate, et éviter ceux qui sont néfastes.

Les nutriments bénéfiques sont les antioxydants, le sélénium, la vitamine E, et les isoflavones. On les trouve dans les fruits et les légumes, surtout ceux de couleur vive, les noix du Brésil, les fruits de mer, les champignons, les œufs, les graines de tournesol, les huiles végétales, les noix, les amandes, les graines de lin, les avocats, le soja et ses dérivés. Ces nutriments protègent la prostate du stress oxydatif, de l’inflammation, et de la prolifération cellulaire.

Les aliments néfastes sont les graisses, l’alcool, et le tabac. Ils favorisent l’inflammation, le surpoids, et le déséquilibre hormonal. Ils augmentent le risque de troubles de la prostate, notamment le cancer. Il faut donc limiter la consommation de viande rouge grasse, de charcuterie, de fromage, de friture, de pâtisseries, d’alcool, et de tabac.

 

Garder une prostate en bonne santé  en gérant son stress et ses émotions

gestion du stress preserver prostate

Le stress et les émotions ont une influence sur la santé de la prostate, car ils peuvent perturber le système nerveux, le système immunitaire, et le système hormonal. Le stress peut aggraver les symptômes associés à l’HBP, comme les envies pressantes d’uriner (troubles urinaires), les mictions nocturnes, ou le jet faible. Il peut aussi augmenter le risque de prostatite, en affaiblissant les défenses naturelles de l’organisme.

Les hommes souffrant de troubles de la prostate peuvent également ressentir de l’anxiété, de la dépression, de la colère, ou de la honte, ce qui peut altérer leur qualité de vie, leur estime de soi, et leur relation de couple.

Il est donc important de gérer son stress et ses émotions, en adoptant des stratégies adaptées. Parmi ces stratégies, on peut citer la relaxation, la méditation, la respiration, le yoga, le massage, qui sont des techniques qui permettent de se détendre, de se concentrer sur le moment présent, et de réduire les tensions physiques et mentales.

On peut aussi recourir à la psychothérapie, qui est un accompagnement professionnel qui aide à exprimer ses émotions, à comprendre ses difficultés, et à trouver des solutions.

En cas de stress chronique ou de troubles psychologiques, il est conseillé de consulter un médecin, qui pourra évaluer la situation et proposer un traitement adapté, qui peut inclure des médicaments, des thérapies, ou des conseils.

Prendre soin de sa prostate implique aussi de consulter son médecin en cas de symptômes et de réaliser régulièrement un dépistage du cancer de la prostate, surtout après 50 ans.

4.1/5 - (8 votes)

Les autres actualités urologiques

Pourquoi demander un deuxième avis médical pour un cancer de la prostate ?

Pourquoi demander un deuxième avis médical pour un cancer de la prostate ?

Vous venez de recevoir un diagnostic de cancer ou vous êtes en plein traitement ? Il est dans votre droit de solliciter un deuxième avis médical. Cela ne remet pas en question les recommandations de votre équipe soignante actuelle, mais cet avis supplémentaire peut vous aider à explorer d’autres options de traitement, peut-être plus adaptées à votre situation.

L’échographie de la prostate : Modalités et intérêts

L’échographie de la prostate : Modalités et intérêts

L’échographie de la prostate est un examen qui permet d’obtenir des images de la glande prostatique et des organes voisins.. Voici comment se passe une échographie de la prostate, et pourquoi réaliser cet examen.

Le protocole de surveillance active du cancer de la prostate

Le protocole de surveillance active du cancer de la prostate

La surveillance active est une stratégie de prise en charge du cancer de la prostate qui consiste à suivre régulièrement l’évolution de la maladie par des examens cliniques et biologiques, sans intervenir tant que le cancer ne montre pas de signes de progression.

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS