CALCULS URINAIRES Homme

Le docteur Aurel Messas accompagne les hommes dans leurs pathologies liées aux calculs urinaires et coliques nephretique.

Définition

Un calcul urinaire est une masse dure et solide qui peut se former dans la voie urinaire.

Les calculs urinaires sont une maladie en constante augmentation dans les pays industrialisés.

En france on compte qu’un habitant sur 10 présente un calcul urinaire.

Ils  sont  2 fois plus fréquents chez l’homme que chez la femme

Symptômes

Les calculs urinaires peuvent provoquer :

Une douleur intense appelée Colique Nephrétique
La colique néphrétique survient lorsqu’un calcul quitte le rein pour s’engager dans l’uretère et qu’il bloque le flux d’urine. La voie urinaire se met alors sous tension, et c’est cette tension qui provoque la douleur.
Il s’agit d’une douleur violente d’un seul côté, dans le dos, qui irradie en avant vers les organes génitaux externes.

Du sang dans les urines
Le calcul irrite la muqueuse qui tapisse la voie urinaire et peut ainsi la faire saigner.
La présence de sang dans les urines n’est pas un facteur de gravité.

Une infection urinaire
Certains calculs contiennent des bactéries et peuvent être la cause d’infections urinaires récidivantes.
Lorsqu’un calcul provoque une colique néphrétique accompagnée de fièvre, il s’agit d’une urgence chirurgicale, il faut dans ce cas consulter sans délai.

Aucune douleur
Certains calculs ne provoquent aucune douleur, ou simplement une gêne dans la fosse lombaire

Traitements

Le traitement d’un calcul urinaire dépend de sa taille, de sa composition, de sa position dans la voie urinaire et des symptômes qu’il occasionne.

Les calculs de petite taille (moins de 4 mm) n’imposent le plus souvent aucun traitement car ils peuvent s’éliminer spontanément.

Au delà de 4 mm et en fonction de leur position, de leur densité et des symptômes qu’ils occasionnent on peut proposer différents traitements :

La Lithotritie Extra Corporelle (LEC)
Ce traitement consiste à envoyer vers le calcul des ondes de choc qui sont produites par un générateur à l’extérieur du patient.
Le patient est allongé sur une table d’opération. On repère grâce à une radiographie ou à une échographie la position du calcul. On dirige les ondes de choc vers le calcul.
Le patient est alors anesthésié et la séance dure environ 30 minutes.
On réserve habituellement ce traitement lorsqu’il existe un seul calcul, situé dans le rein et dont la densité n’est pas trop élevée

L’urétéroscopie avec fragmentation du calcul au Laser
Elle consiste à faire passer une caméra miniaturisée dans la voie urinaire jusqu’à arriver au contact direct du calcul. On approche alors au contact du calcul une fibre laser qui permet de pulvériser le calcul.
Cette intervention est réalisée sous anesthésie générale en chirurgie ambulatoire (1 journée de présence sans besoin de passer une nuit hospitalisé.

La néphrolithotomie percutanée
Elle consiste à introduire directement dans le rein un tube creux qui permet ensuite de faire passer une caméra dans le rein et un outil qui permettra de fragmenter le calcul et d’en retirer les fragments.

La coelioscopie ou laparoscopie pouvant être assistée par Robot.
Elle peut être proposée pour certains calculs situés dans le rein ou dans l’uretère.