3 mai 2023

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Les soins de support du cancer de la vessie

Les soins de support du cancer de la vessie
Pr Aurel Messas

Les soins de support sont un ensemble de dispositifs qui permet aux patients touchés par un cancer de surmonter les effets indésirables que la maladie et ses traitements peuvent entraîner au quotidien. Il existe une multitude de services et programmes dédiés pour s’adapter aux besoins et aux souhaits des patients touchés par un cancer, notamment le cancer de la vessie.

Ils permettent à titre d’exemple d’améliorer l’image de soi, de retrouver une fonction urinaire et sexuelle satisfaisante après un cancer de la vessie, ou encore d’aider les patients dans leurs démarches administratives.

La récupération après une maladie comme le cancer de la vessie et l’adaptation à sa nouvelle vie après les traitements du cancer de la vessie ne sont pas semblables d’une personne à l’autre. Elles dépendent de nombreux éléments comme le stade de la maladie, les parties du corps retirées pendant une chirurgie, le protocole de soins réalisé, l’âge du patient et son état de santé avant la maladie, etc.

Lorsque le traitement se termine, les patients peuvent ressentir des émotions mixtes et peuvent avoir du mal à s’habituer à la vie après cancer. Certaines parlent même d’un sentiment « d’abandon » lorsqu’ils ont terminé leurs rendez-vous de traitement et qu’ils ne sont plus obligés de se rendre très régulièrement en établissement de soins, ce qui remplit et rythme beaucoup leur quotidien pendant la maladie.

Les soins de support font partie intégrante de la prise en charge des malades atteints d’un cancer et permettent de les aider à gérer leurs émotions et leurs difficultés, ainsi que les possibles effets secondaires entraînés par le cancer et ses traitements.

soins de support du cancer de la vessie

 

Pour les patients touchés par un cancer de la vessie, les soins de support peuvent s’orienter sur ces différents aspects que nous allons développer plus bas.

Lire aussi notre article sur les symptômes du cancer de la vessie

 

Cancer de la vessie : améliorer l’image de soi

Image de soi, ou image corporelle, désignent la façon dont nous percevons notre propre corps. L’estime de soi peut exprimer les sentiments ressentis vis-à-vis de nous-mêmes. Un cancer de la vessie et sa prise en charge thérapeutique peuvent entraîner des modifications corporelles comme des troubles vésicaux ou une urostomie. Certaines de ces modifications sont transitoires, alors que d’autres sont plus durables, voire définitives.

Beaucoup de personnes sont affectées par la façon dont les autres perçoivent leur image, ou en tout cas, ce qu’ils pensent que les autres voient de leur corps. Leur estime de soi est directement impactée par cette perception réelle ou supposée. Dans certains cas, cette préoccupation prend énormément de place et peut être source de nombreux bouleversements, d’une colère voire d’une détresse immense. Ces sentiments affectent étroitement la vie quotidienne et peuvent empêcher les patients de sortir, de voir du monde ou de pratiquer leurs activités habituelles. Ils peuvent aussi avoir un impact considérable sur leur vie intime et leurs relations aux autres, même si les effets des thérapeutiques ne sont pas forcément visibles.

Une chirurgie de cystectomie radicale implique chez les femmes de retirer non seulement la vessie, mais aussi d’autres organes comme l’utérus, ce qui entraîne inévitablement, avec la radiothérapie, des modifications dans les relations sexuelles.

Envisager la consultation d’un psychologue / psychothérapeute

Pour toutes les raisons que nous venons d’exposer, une consultation auprès d’un professionnel comme un psychologue ou un psychothérapeute peut aider les patients à améliorer leur image corporelle et leur estime de soi.

consultation dun psychologue

Par ailleurs, de nombreuses associations de patients comme « La fédération des stomisés de France » permet de mettre en contact les patients entre eux pour mieux appréhender la qualité de vie obtenue grâce à une dérivation urinaire

 

Cancer de la vessie : les solutions pour rétablir la fonction urinaire

Les traitements du cancer de la vessie comme la chirurgie ou la radiothérapie peuvent affecter la fonction urinaire en provoquant une perte de contrôle de l’organe et donc, une incontinence urinaire et une impossibilité à contrôler l’évacuation des urines à l’extérieur.

Des solutions existent pour diminuer voire arrêter ces troubles urinaires, comme la modification de certains comportements (planification des mictions, contrôle des quantités et du rythme de liquides ingérés), la réalisation d’exercices (Kegel) pour renforcer les muscles du plan pelvien, ou l’utilisation de protections absorbantes.

La mise en place d’un traitement médical peut aussi aider à rétablir la fonction urinaire après un cancer de la vessie. Ils sont administrés par voie orale ou par injection selon le type de produit utilisé et le profil des patients. Des dispositifs médicaux comme la mise en place d’un insert urétral ou d’une sonde urinaire font aussi partie des solutions pour aider les patients à mieux vivre après un cancer de la vessie.

Enfin, certains gestes chirurgicaux peuvent être proposés face à des incontinences urinaires sévères.

Retablir la fonction urinaire

Les personnes ayant subi une cystectomie radicale (retrait total de la vessie) nécessitent une urostomie pour que l’urine puisse s’éliminer à l’extérieur du corps. Vivre avec ce dispositif peut être une source d’inquiétudes, et un apprentissage est nécessaire. Il est effectué par un professionnel de santé et permet aux patients de savoir comment bien prendre soin de la stomie après le geste chirurgical, tout en leur offrant des conseils et un soutien. Certaines associations, en dehors de l’établissement de santé ayant réalisé le geste, sont susceptibles d’apporter cette aide aux patients.

 

Reprise de l’activité sexuelle après un cancer de la vessie

Certains traitements comme la cystectomie radicale, la chimiothérapie ou la radiothérapie peuvent perturber la fonction sexuelle. Chez les hommes, cela peut se traduire par des orgasmes sans sperme (dit « secs ») ou des troubles de l’érection. Chez les femmes, il peut exister une ménopause induite ou encore des douleurs pendant les rapports sexuels.

Une éducation réalisée par l’équipe de soins ou le soutien d’un psychologue ou sexologue peut aider à gérer cette problématique. L’utilisation de lubrifiants ou de médicaments hormonaux peut aider à mieux vivre la ménopause. Des traitements médicaux existent aussi pour rétablir la fonction érectile.

 

Préserver la fertilité post-cancer de la vessie

Chez tous les patients, des troubles de la fertilité peuvent survenir après les traitements du cancer de la vessie par chirurgie non conservatrice, radiothérapie ou chimiothérapie. Votre urologue pourra vous orienter vers un professionnel qualifié pour discuter de vos doutes et de vos options lorsque cela est possible et qu’il existe un désir de concevoir.

5/5 - (1 vote)

Les autres actualités urologiques

Pourquoi demander un deuxième avis médical pour un cancer de la prostate ?

Pourquoi demander un deuxième avis médical pour un cancer de la prostate ?

Vous venez de recevoir un diagnostic de cancer ou vous êtes en plein traitement ? Il est dans votre droit de solliciter un deuxième avis médical. Cela ne remet pas en question les recommandations de votre équipe soignante actuelle, mais cet avis supplémentaire peut vous aider à explorer d’autres options de traitement, peut-être plus adaptées à votre situation.

Comment garder une prostate en bonne santé ?

Comment garder une prostate en bonne santé ?

La prostate peut être le siège de différents troubles qui peuvent affecter la qualité de vie et la santé des hommes. Heureusement, il existe des moyens simples et naturels pour prendre soin de sa prostate

L’échographie de la prostate : Modalités et intérêts

L’échographie de la prostate : Modalités et intérêts

L’échographie de la prostate est un examen qui permet d’obtenir des images de la glande prostatique et des organes voisins.. Voici comment se passe une échographie de la prostate, et pourquoi réaliser cet examen.

Le protocole de surveillance active du cancer de la prostate

Le protocole de surveillance active du cancer de la prostate

La surveillance active est une stratégie de prise en charge du cancer de la prostate qui consiste à suivre régulièrement l’évolution de la maladie par des examens cliniques et biologiques, sans intervenir tant que le cancer ne montre pas de signes de progression.

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS