14 janvier 2024

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Séquelles après une radiothérapie de prostate: Comment éviter les dommages sur le rectum

Minimiser les séquelles d’une radiothérapie de la prostate sur le rectum
Pr Aurel Messas

Un nouveau procédé est à présent reconnu en France pour éviter les dommages des organes situés à côté de la prostate par la radiothérapie. de la radiothérapie

Il s’agit d’un gel que l’on place entre la prostate et le rectum avant de traiter le cancer de prostate par radiothérapie. La prostate est normalement accolée au rectum.

Lorsque l’on traite un cancer de prostate par radiothérapie il est donc difficile de détruire complètement le cancer de prostate et d’épargner parfaitement le rectum qui est situé 2mm derrière la prostate.

Il existe désormais un dispositif médical , qui a prouvé son efficacité, qui est reconnu par la Haute autorité de Santé et depuis août 2023 remboursée par la sécurité sociale. C’est un gel résorbable qui disparaît au bout de trois mois par résorption c’est-à-dire sans nécessiter d’intervention pour le retirer.

 

Pourquoi mettre en place ce gel avant radiothérapie ?

Réduire les risques d’endommager le rectum (Séquelles post- radiothérapie de prostate)

Le rectum est éloigné de la prostate de plus d’1cm.

On constate une réduction de 75% des complications rectales liées à la radiothérapie.

On réduit de 73% la dose de rayons délivrés au rectum.

Hydrogel SPACE OAR

 

Réduire le nombre de séances de radiothérapie

La radiothérapie d’un cancer de la prostate se déroule habituellement en 35 séances échelonnées sur 7 semaines.

La pose de ce gel facilite la réduction du nombre de séances et écourte la durée du traitement qui peut alors être fait en 5 à 10 séances selon les machines.

 

Comment se pose le gel space OAR

La pose du Gel space OAR :

Schéma prostate et hydrogel SPACE OAR

C’est une courte intervention chirurgicale (30min) qui ne nécessite pas d’inciser la peau, donc sans cicatrice, et qui est réalisée sous anesthésie locale sans avoir besoin d’être hospitalisé.

  1. Le patient est placé en position gynécologique
  2. Une sonde d’échographie placée dans le rectum permettra de guider le geste
  3. Après une anesthésie locale, on injecte le gel par une aiguille et le gel se solidifie une fois placé entre le rectum et la prostate.

 

Quel type d’anesthésie ?

Une pommade anesthésiante est appliquée sur la peau 1 heure avant l’intervention de façon à ce que les ponctions à l’aiguille soient totalement indolores.

On réalise une injection de xylocaine (comme chez le dentiste).

L’intervention ne nécessite pas d’anesthésie générale.

 

Que devient le gel à long terme ?

Le gel se résorbe tout seul et disparaît complètement au bout de 6 mois.

5/5 - (1 vote)

Les autres actualités urologiques

Comment garder une prostate en bonne santé ?

Comment garder une prostate en bonne santé ?

La prostate peut être le siège de différents troubles qui peuvent affecter la qualité de vie et la santé des hommes. Heureusement, il existe des moyens simples et naturels pour prendre soin de sa prostate

L’échographie de la prostate : Modalités et intérêts

L’échographie de la prostate : Modalités et intérêts

L’échographie de la prostate est un examen qui permet d’obtenir des images de la glande prostatique et des organes voisins.. Voici comment se passe une échographie de la prostate, et pourquoi réaliser cet examen.

Le protocole de surveillance active du cancer de la prostate

Le protocole de surveillance active du cancer de la prostate

La surveillance active est une stratégie de prise en charge du cancer de la prostate qui consiste à suivre régulièrement l’évolution de la maladie par des examens cliniques et biologiques, sans intervenir tant que le cancer ne montre pas de signes de progression.

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS